Bonjour les Peachounettes !

La semaine dernière, je me suis lancée un défi que je vous propose de tester vous même, suite au billet de Marie-Alix sur la cure de détox -CLIC-. Depuis la rentrée, je me sentais dans un état de fatigue un peu alarmant quand on est censé se sentir reposé de ses vacances d'été ; qui dit fatigue dit moral en berne, envie de rien, un retour complètement délirant et incontrôlable sur des aliments qui étaient plus ou moins bannis de mon quotidien... bref, à la limite du burn-out. Cela s'accompagnait de crises de larmes, d'un sentiment d'impuissance et d'une estime de moi peu reluisante. Bref, pas la grande forme, quoi.

Marie-Alix, me voyant dans ce piteux état, m'a justement proposé la cure qu'elle avait elle-même testée cet été. Pour elle, ça avait été une révélation. Et si c'était un Candida ? Ou bien j'étais tout simplement accroc au sucre... (hypothèse bien plus simpliste, mais si évidente !)

Allez zou, sans plus attendre, je me lance dans ce défi de 5 jours, dans lequel il faudra tout de même caser une invitation au restaurant et une journée à Oktoberfest... gloups ! Contrairement aux aliments autorisés, je choisis de ne pas inclure de yaourts car je ne mange plus de produits laitiers (enfin en principe) ni de légumineuses pour intensifier la détox.

26fe2367d9035b51971dbe3eaab01095

Source : Pinterest

Jour 1 : c'est dimanche, et c'est surtout la fête de la bière, dur dur...

Petit-déjeuner :

Thé nature (ça fait bien longtemps que je ne le sucre plus...), 2 oeufs au plat revenus avec des lamelles de poivrons, une poignée d'amandes

Déjeuner : virée à Oktoberfest,  les possibilités de manger correctement sont limitées...

Poulet rôti (vous conviendrez que ce repas manque un peu de légumes, mais les Kartoffeln ne sont pas considérées comme tel ^^)

Collation :

 Amandes

Diner :

RIEN... pas envie

 

Bilan du jour 1: Je n'ai pas ressenti le fameux état de manque ressenti par Marie-Alix, mais il faut dire que j'étais bien occupée. Certes, des envies en passant devant certains stands, mais rien de plus.

 

Jour 2 : allez, retour au boulot !

Petit-déjeuner :

Thé nature, 1 oeuf à la coque, quelques tomates cerises, une poignée d'amandes

Déjeuner : je suis au boulot et je n'ai rien emporté, donc virée au supermarché => ce sera du cru (et oui, les plats préparés sont proscrits !)

Chou-rave découpé en lamelles agrémenté de gomasio, un avocat, poivron rouge

Collation :

 Amandes, beaucoup d'amandes...

Diner :

Epinards natures et pavé de saumon 

Bilan du jour 2 : le matin, tout va bien ; les protéines des oeufs rassasient pour longtemps, donc pas de fringale en vue. Mais l'après-midi, ma main a tendance à plonger toute seule dans mon paquet d'amandes qui ne me quitte plus. Je n'ai pas eu de protéines à midi et la faim me tenaille un peu... et puis en fait non. En y refléchissant bien, et surtout en écoutant mon corps et mon ventre, ce n'est pas de là que vient le malaise : il vient de mon palais. Vous voyez, ce besoin d'avoir du sucré à la fin des repas (comme le fumeur qui a besoin de sa cigarette à la fin du repas...). Bonjour, je m'appelle Sylvaine, et je suis sucrolique !

 

Jour 3 : 

Petit-déjeuner :

Thé nature, 1 oeuf à la coque, quelques tomates cerises, une poignée d'amandes

Déjeuner : 

Un avocat,  reste de la veille d'épinards et de saumon

Collation :

 Amandes, encore et toujours

Diner :

Moussaka (sans béchamel bien sûr ni gruyère, mais miam quand même !)

Bilan du jour 3 : je commence à m'habituer à ne pas consommer de sucre, mais je ne peux pas me passer de grignoter des amandes dans l'après-midi. La nuit, je suis assez agitée et je fais beaucoup de rêves. Je ne crois pas boire plus de thé que d'habitude, mais je me lève systématiquement la nuit pour aller aux toilettes : c'est le début de la détox qui est vraiment en route ! Et oui, les reins sont des émonctoires (mode Wiki : partie d'organe qui permet à l'organisme d'éliminer les déchets de l'organisme) et qui dit détox dit élimination !

 

Jour 4 : 

Petit-déjeuner :

Thé nature, 1 oeuf à la coque, bâtonnets de chou-rave trempés tels des mouillettes dans l'oeuf (délicieux !), une poignée d'amandes

Déjeuner : 

Reste de Moussaka

Collation :

Copeaux de noix de coco (vendus en sachet dans tout magasin bio qui se respecte)

Diner : diner au resto grec avec les copines, aïe !

Assiette variée de poissons grillés, salade de crudités arrosée d'un peu d'huile d'olive, légumes du soleil grillés

Bilan du jour 4 : Oui, j'avoue, voir les copines se commander un de mes apéros préférés (Aperol Spritz) sous mes yeux pendant que je sirotais un thé aux herbes cueillies dans les montagnes grecques n'a pas été une des expériences les plus plaisantes. Mais j'ai tenu, et je me sens de plus en plus sereine là dessus... et reposée ! C'est vrai que je fais un effort particulier depuis le début de la semaine pour me coucher tôt car le sommeil est aussi important que l'alimentation quand on veut vivre sainement. C'est en particulier la nuit que le corps détoxifie car il jeûne par la force des choses ; c'est pour cela que j'essaye de diner tôt (avec les enfants) afin de pouvoir espacer d'au moins 12 heures mon diner de mon prochain petit-déjeuner. De toute façon, se coucher le ventre plein est une hérésie, le sommeil en est perturbé et vous vous réveillez encore lourd. Bon, avec cette semaine détox, j'avoue qu'il est difficile pour moi de me coucher le ventre plein, mais cette sensation ne me manque pas. On croit souvent que la satiété, c'est lorsqu'on a l'estomac bien rempli. Non ! Si on ressent cela, c'est que l'on a trop mangé. 

 

Jour 5 : et c'est le dernier (enfin officiellement pour ce défi que je me suis fixé...) 

Petit-déjeuner :

Thé nature, 2 Oeufs au plat accompagnés d'une piperade oignons-poivrons

Déjeuner :

Soupe courgette-coco, steack haché

Collation :

Poignée d'oléagineux

Diner :

Pavé de saumon-brocolis

Bilan du jour 5 et conclusion : Je me sens toute légère (je me suis délesté au passage d'un peu plus de 2 kgs, ça fait toujours du bien par où ça passe ^^) et surtout mes envies de sucré (mes démons) me paraissent très très loin. Cela ne va peut-être pas durer, mais pour l'instant, tout va bien de ce côté là. Le lendemain de cette détox, les tentations étaient bien grandes puisque nous avons partagé entre collègues un repas festif. Je me suis jetée sur les bâtonnets de légumes (trempés tout de même dans de délicieux dips, j'ai goûté à une mini-brochette de fruits au chocolat pour la forme, mais ça s'est arrêté là. Pas envie de me goinfrer (oui, je suis très gourmande et je suis parfois capable de manger tant qu'il y a des choses comestibles sous mes yeux !), ni de ruiner mes efforts de la semaine surtout !

En revanche, je n'ai pas ressenti comme Marie-Alix de violente crise de détox (qui peut se traduire par un état fievreux, une irruption cutanée...), excepté la nuit où je souffrais de ces fichues impatiences dans les jambes. Aujourd'hui elles ont disparu et je dors très bien ! Je suis beaucoup plus en forme, je me réveille même parfois avant la sonnerie (cela faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé), et cela, même si la nuit a été courte. Du coup, le moral remonte aussi la pente et le quotidien ne me parait plus insurmontable.

Et le plus positif dans tout ça, c'est que je continue sur ma lancée, mais sans me forcer : j'ai repris les fruits car j'ai beaucoup de mal à me passer de mon Miam-ô-fruits, et malgré l'apport glucidique qu'ils présentent, je trouve que cette entrée de fructose me permet justement d'éviter mes fringales chocolatées. Personnellement, un fruit bien mâché ne me provoque pas le pic d'insuline tant redouté, surtout s'il est mangé en début de repas. D'autre part, j'essaye depuis de trouver mes apports en protéines en dehors de la viande et d'augmenter mes rations de légumes frais.

JE ME SENS SUPER BIEN, RÉGÉNÉRÉE, ET PRÊTE À TOUT AFFRONTER !

WONDER-WOMAN, QUOI ! ^^

wonder-woman

Et vous, tentés par une petite détox ? N'hésitez pas en tout cas à nous contacter via le blog afin de nous poser toutes les questions auxquelles nous essayerons de répondre. Nous ne détenons pas toutes les clés et ne sommes pas des scientifiques, mais si nous pouvons vous aider à passer certains caps dans votre chemin vers une alimentation plus saine, plus F&P, nous en serons ravies !

Sylvaine

 

Si vous voulez recevoir les nouveaux articles Fit & Peach directement dans votre boîte e-mail dès qu’ils sont publiés, abonnez-vous à notre Newsletter dans le menu déroulant "Contact" en haut de votre écran, ou cliquez simplement ici : -clic-